Perdre du poids, c’est dans la tête

Je veux maigrir mais je n’y arrive pas ! Plus de la moitié des femmes ont déjà tenté de suivre un régime ! Et elles en essaient souvent plusieurs… Malgré une détermination sans faille et des menus équilibrés, vous n’arrivez pas à

décoller et vous craquez. Quand le l’inconscient résiste, il faut bien se rendre à l’évidence. Perdre ses kgs n’est pas seulement une question de balance, la démarche se passe aussi dans la tête !

Des relations particulières entre les kilos et le cerveau

Le poids et le mental sont souvent intimement liés à tel point que lorsque votre tête va mal, la balance lui emboîte le pas ! Il existerait donc des liens entre les maux de l’esprit et la prise de poids et l’envie de manger peut parfois tourner à l’obsession. Ce qui se passe dans le cerveau empêche la prise de poids et l’importance du mental sur la volonté de mincir est indéniable. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes, femmes ou hommes ont recours à l’aide d’un psy pour les aider à entamer un processus qui favorise la perte de poids.

Autre exemple, le stress qui ferait grossir ou maigrir selon les personnes. Beaucoup prennent du poids lorsqu’elles ont des soucis. Une étude de l’Université de Caliornie atteste que le stress favoriserait l’accumulation de graisses notamment au niveau de l’abdomen avec un phénomène plus accentué chez les femmes de nature plutôt minces.

La déprime ferait-elle grossir ?

Du stress à la déprime il n’y aurait donc qu’un pas ou que quelques kilos…. Les idées noires et les kgs superflus sont souvent le lot de nos sociétés d’aujourd’hui. Ces deux fléaux seraient liés avec une petite différence… la dépression ou la déprime ferait grossir les femmes mais pas les hommes. De nombreuses études ont planché de manière efficace sur le sujet sans établir toutefois de résultats concluants. Déprime-t-on parce-que l’on grossit, ou grossit-on parce-que l’on déprime ? Une seule constatation émerge, grignoter sans modération constitue souvent une réponse apaisante et efficace à l’anxiété ce qui conduit inévitablement à la prise de poids.

Maigrir avec sa tête : Comment mincir avec son cerveau ?

Comme en attestent de nombreuses études, notammment celle du groupe des centres hospitaliers Orlando Health, en Floride, le mental joue un rôle essentiel dans le processus qui empêche la prise de poids. Le mental permettrait de perdre du poids et de tenir sur la durée. Il serait d’abord un déclic, une prise de conscience. En conséquence, avant de démarrer un régime lourd et contraignant, il est vivement conseillé de travailler son mental, la gestion de ses émotions, du stress et de l’anxiété.

Quelques conseils psy

Pour mincir, un régime et le fait de savoir quoi manger ou ne pas manger ne suffit pas. L’image que vous avez de vous-même et votre relation avec la nourriture est tout aussi importante. Voici quelques conseils psy et règles à suivre qui empêche la prise de poids :

Respectez votre faim. Attendez d’avoir faim pour passer à table sans consommer outre-mesure. En mangeant à votre faim, sans exagération, vous ne grossirez pas et perdrez même du poids. Lorsque vous pensez être rassasiée, arrêtez-vous même si vous n’avez pas terminé votre assiette.

Déculpabilisez. Vous avez craqué sous l’effet du stress et avez englouti une plaque entière de chocolat ? Rien de grave à cela ! Pour mincir, il faut éviter de vous sentir coupable, ce qui reviendrait à vous inciter à manger encore plus. Vous avez craqué ? Attendez que votre faim revienne pour manger à nouveau et essayez de ne pas recommencer…

Fuyez la balance ! Cet outil que l’on croit précieux lorsque l’on démarre un programme minceur peut se révéler votre meilleure ennemie. Lorsque vous perdez du poids, vous l’adorez et avez tendance à vous laisser aller à quelques petits écarts ou à fêter chaque kilo perdu. Lorsque vous grossissez, vous la détestez et pour vous consoler… vous mangez ! Se peser tous les 15 jours voire une fois par mois est largement suffisant !

– Faites-vous plaisir de toutes les manières possibles. Un après-midi shopping, une balade dans un parc, quelques heures à ne rien faire… Pour résumer, offrez-vous un moment de détente rien qu’à vous. Vous l’aurez compris, l’objectif étant de déstresser au maximum ! Moins de stress on l’a dit favorise la perte de poids.

L’estime de soi, la clé de la réussite de tout programme minceur

Perdre du poids n’est pas seulement une affaire de diététique, c’est aussi une intime confrontation avec soi-même. On maigrit pour se plaire, pour aimer et être aimée. On vit souvent à travers le regard des autres au point d’en arriver parfois à torturer son corps pour ressembler à telle ou telle célébrité.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. lous932 dit :

    C vrai Maxime2, perdre du poids, c aussi dans la tête. Voici trois réflexes que j’ai connus à adopter pour maigrir grâce a notre tête : il ne faut pas l’écouter tout le temps, il faut prendre des repas plus cérébraux et profiter des repas des fêtes.

  2. Maxime2 dit :

    On rabache souvent des régimes minceur partout à la télé, sur le web et même dans les supermarchés. Il faut garder en tête que grossir ou mincir c’est principalement un effet psychologique. Quoique vous fassiez, sans un moral de fer, vos efforts seront vains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *